Quel matelas pour pièce humide ?

Le matelas joue un rôle essentiel dans la qualité du sommeil, et acheter un nouveau modèle peut rapidement devenir un casse-tête ! Tant de variables sont à prendre en compte : un usage seul ou en couple, la morphologie des dormeurs, la préférence personnelle d’un couchage souple ou ferme… A chaque utilisateur correspond donc un type de matelas. Aussi, il est important dans un premier temps de savoir si vous utiliserez, vous aussi, le lit ou s’il sera uniquement destiné à des voyageurs Airbnb & co lors de la location du logement. Viendront ensuite des critères sur lesquels vous appuyer pour effectuer le bon choix : la suspension, la fermeté, le garnissage et l’hygiène. Guide d’achat…

Le premier élément à prendre en compte dans l’achat d’un matelas est sa suspension. Il s’agit du cœur du matelas, de son âme, de ce qui garantit la qualité de soutien. Et là, trois technologies se partagent, de nos jours, le marché : la mousse, le latex et les ressorts. Bien qu’il soit malaisé de conseiller sur ces matières, tant la sensation de confort est propre à chacun, faisons malgré tout un tour d’horizon de leurs principales caractéristiques…

Les matelas en mousse

💥 Meilleurs matelas 2021 - guide d'achat et comparatif

Les matelas en mousse sont traditionnellement assimilés à des matelas bas de gamme par les consommateurs. Et à tort. A l’origine chimiques, les mousses se mettent aujourd’hui au vert et sont de plus en plus naturelles. Elles présentent en outre différentes qualités en polyéther, en polyuréthane et à mémoire de forme.

 Polyéther

Les matelas en mousse polyéther sont des matelas mousse à cellules fermées, dont la densité varie de 16 à 23 kg/m3. Ce sont en général des matelas d’entrée de gamme, qui sont fermes et disposent d’une durée de vie courte s’ils sont utilisés quotidiennement. Si vous recevez peu de voyageurs ou si vous les achetez pour des enfants, ils pourront toutefois trouver leur place dans la location.

Inconvénients : usage non intensif, confort limité, tendance à s’écraser

Polyuréthane

Les matelas en mousse polyuréthane sont des matelas mousse à cellules ouvertes. Ils ont une meilleure élasticité que les précédents avec une densité supérieure à 24 kg/m3. Plus cette densité est importante, plus le matelas est confortable et résistant. Cette densité peut atteindre 60 kg/m3.

-Avantages : à la fois fermes et souples, légers à manipuler, bonne ventilation (recommandé pour les personnes souffrant d’allergies), durabilité

-Inconvénient : déconseillés dans des pièces humides

A mémoire de forme

Dit également viscoélastique, la mémoire de forme est la mousse la plus haut de gamme. Elle s’adapte parfaitement à la morphologie et limite les points de pression sur le corps, de ce fait elle propose un couchage très confortable. Cette mousse a une haute densité, de 50 à 85 kg/m3, mais son désagrément est d’être sensible à la chaleur. Si la pièce n’est pas chauffée, le matelas se durcira. Par ailleurs, si vous-mêmes ou vos touristes transpirez beaucoup, le matelas deviendra souple et fera office d’enveloppe. La chaleur sera alors retenue dans la mousse à mémoire de forme.

-Avantages : recommandés pour les personnes souffrant de problèmes de dos, d’articulation et de circulation sanguine, excellente indépendance de couchage

-Inconvénients : prix élevé, thermo sensible

Les matelas latex

Les matelas en latex sont très prisés, car Ils sont dotés de zones de confort différencié de 3 à 10 (5 zones étant un confort déjà remarquable). Souples à l’accueil et fermes en profondeur, ils sont quasiment indéformables ; ils assurent une précision de soutien et une indépendance de couchage. Leur aération est optimale grâce aux alvéoles, ce qui les rend parfaits pour les personnes à forte sudation ou pour les pièces à haute humidité. La fermeté du matelas varie de 75 à 85 kg/m3 (ne dépassez pas une densité de 90 kg/m3 qui s’avèrerait inconfortable), et leur montée en gamme se fait par l’épaisseur du bloc latex, de 12 à 20 cm (ne descendez pas sous les 14 cm).

-Avantages : aération, confort, longévité, anallergiques, indépendance de couchage

-Inconvénient : prix élevé (en fonction du nombre de zones de confort, de la densité et de l’épaisseur)

Les matelas à ressorts

L'avènement des matelas universels - Maison&Travaux

La qualité du matelas va dépendre du type de ressort et de leur nombre. Plus ce dernier sera élevé, plus le soutien sera important.

1-Les ressorts coniques

Aussi appelés « bonnell », ces ressorts (240 à 350 pour un matelas 140 x 190 cm) ont longtemps été les plus utilisés. Fermes, voire très fermes, ils offrent une indépendance de couchage moyenne. Beaucoup de professionnels ont abandonné ce format d’entrée de gamme à cause de leur durée de vie et de clients se plaignant de ressorts leur rentrant dans le dos.

-Inconvénients : longévité, inconfort 

 2-Les ressorts multispires

Ces suspensions (600 à 3000 spires pour un matelas 140 x 190 cm) sont réalisées à partir d’un seul fil d’acier continu, on ne dort ainsi que sur un seul et même ressort. En conséquence, l’indépendance de couchage n’est pas agréable avec une probable gêne en dormant à deux. Sachez qu’un dormeur se retourne en moyenne 40 fois par nuit !

-Avantages : robustesse, bonne aération, soutien ferme et tonique

-Inconvénient : aucune indépendance de couchage

 3-Les ressorts ensachés

Les ressorts travaillent indépendamment les uns des autres et assurent à chaque partie du corps une suspension optimale. Ils épousent ainsi parfaitement la morphologie et offrent un grand confort au niveau des cervicales, de la colonne vertébrale et du bassin. Vous pouvez en outre bouger sans réveiller votre partenaire. La technologie des ressorts ensachés est la plus aboutie à l’heure actuelle. Les ressorts (400 à 1200 ressorts pour un matelas de 140×190 cm) sont enfermés dans une enveloppe de tissu qui n’altère pas la ventilation et convient ainsi aux dormeurs qui transpirent beaucoup.

-Avantages : indépendance de couchage, aération, longévité, adaptés aux fortes corpulences

-Inconvénient : coût élevé

La fermeté

La fermeté (souple à ferme) est liée à la densité du matelas (exprimée en kg/m3.). Pour les modèles en mousse et latex, plus la densité est élevée, plus le matelas est ferme. Pour les matelas à ressorts, plus ces derniers sont nombreux, plus les zones du matelas sont différenciées avec un meilleur confort à la clé.

 Pensez en premier lieu à votre confort personnel en choisissant une fermeté qui correspond à votre taille et à votre poids. Puis, testez le matelas en magasin. Si, couchés sur le dos, votre main passe entre les lombaires et le matelas, alors le modèle est trop ferme. Si vous éprouvez des difficultés à passer de la position dorsale à la position latérale ou si votre coude s’enfonce quand vous vous retournez, c’est qu’il est trop mou. En résumé, un bon matelas doit être assez ferme pour soutenir votre corps et suffisamment moelleux pour en épouser les formes.

Si le modèle n’est destiné qu’à des touristes louant le logement, optez pour un matelas mi-ferme qui conviendra à la majorité. En effet, un couchage trop dur fait subir au corps des points de compression, il en résulte une mauvaise circulation, des maux de dos et une raideur musculaire. A contrario, dans le cas d’un matelas trop mou, le thorax et le bassin s’enfoncent, ce qui provoque l’incurvation de la colonne vertébrale.

Le garnissage

Le garnissage détermine le confort au moment de l’accueil, sa qualité est primordiale pour éviter l’apparition prématurée d’un effet cuvette. Composé de laine, soie, coton, lin ou cachemire, il est conçu pour offrir un contact moelleux en surface. Et il est tout à fait compatible avec un soutien ferme ou très ferme. Le coutil, l’enveloppe en tissu du matelas, apporte de la douceur, aussi il est nécessaire de s’assurer que les traitements anti-acariens ou anti-moisissures qu’il a pu subir sont naturels et non chimiques.

L’hygiène

Si vous accueillez fréquemment des voyageurs, soyez vigilants avec l’hygiène du matelas. Et le summum dans ce domaine est le coutil anti-transpirant et déhoussable. Vous pouvez aussi choisir un matelas hypoallergénique, mais rappelez-vous que l’aération, une température fraîche de la pièce, le lavage du linge de lit à 60° et le passage de l’aspirateur sur le matelas une fois par semaine sont des gestes très efficaces pour limiter le développement des acariens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.